:)
03 Février 2003

Evergrey

Recreation Day

par Dan Tordjman
Si Evergrey s’est véritablement fait connaître du public français avec In Search Of Truth, il y a fort à parier que Tom Englund et ses amis décrocheront le jackpot avec Recreation Day, condensé de puissance et de finesse, bien qu’incontestablement plus heavy que son prédécesseur.

Mélangeant habilement passages heavy et ambiances un peu plus calmes (le final de “Darkest Hour“), ce disque permet aux Suédois de franchir une étape et conquérir un nouveau public. En effet, le contact est immédiat et des refrains comme ceux de “The Great Deceiver“ ou “Recreation Day“ se veulent très directs et accrocheurs. Ce disque présente comme autre intérêt le fait de receler des traits tirant au FM, voire AOR, qui ne dépareillent cependant pas l’ensemble mais le rendent plus accessible sans le dénaturer pourtant, ou, fait nouveau chez Evergrey, un titre entièrement acoustique, “Madness Caught Another Victim“, poignant comme il faut. Et s’enchaînant avec “Darkest Hour“ de façon très réussie. Ce dernier titre, d’ailleurs l’un des meilleurs de l’album, peut être perçu comme un hommage à une référence : “The Great Gig In The Sky“ de Pink Floyd.
Le chant particulier de Tom Englund, une fois de plus, vous donnera à n’en pas douter des frissons plein le dos : sa voix pourtant agressive, est bourrée d’émotion et il paraît difficile d’y résister.
La production deRecreation Day , sèche et dépouillée, contribue à la puissance de ce disque. On peut à ce propos établir un intéressant parallèle avec la production de The Odyssey (Symphony X) dont elle est proche.
Il est d’ores et déjà clair que Recreation Day est l’un des morceaux de choix de l’année 2003 qui, parions-le, quittera très difficilement votre platine.
  • Année: 2003
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir