:)
25 Juin 2006

Spaced Out

Live In 2000 (DVD)

par Jean-Philippe Haas
Ceux qui ignorent encore l’existence de ce trio canadien instrumental de jazz fusion progressive tiennent là une occasion en or de mettre à jour leurs oreilles de la plus belle des manières. En guise d’apéritif avant la sortie de Unstable Matter en 2006, Spaced Out sort de ses cartons un concert enregistré à Montréal en octobre 2000. Une si longue gestation s’explique mal car l’enregistrement est remarquable du point de vue sonore malgré des moyens très limités et la performance des musiciens tout à fait étonnante.

En 2000, Spaced Out n’avait sorti qu’un seul album éponyme, celui-ci est donc à la fête ici. Cependant, la set list incorpore aussi quelques titres de l’album qui allait suivre en 2001, Eponymus II. Ceux qui ont apprécié l’excellent Slow Gin (2003, voir notre chronique), dernier album en date à ce jour risquent donc d’être un peu frustrés mais la performance du groupe fait bien vite oublier ce défaut mineur. Qu’il s’agisse d’Antoine Fafard à la basse, ou les ex-membres Louis Côté (à la guitare, remplacé depuis par Mark Tremblay) et Eric St-Jean aux claviers, chacun des musiciens est redoutable de précision et donne une impression de facilité au milieu de compositions très techniques et puissantes, dans un registre proche d’Attention Deficit, le groupe d’Alex Skolnick, Tim Alexander et Michael Manring. On mettra le manque d’expressivité des musiciens sur le compte de la concentration ou de la présence intimidante des caméras, peu importe ! La performance reste en tous points remarquable. Mention spéciale pour le batteur Martin Maheux, discret mais étonnant de virtuosité. Avec deux albums solos à son actif (dont le dernier et très original Sybille, voir notre chronique) dans un style jazz expérimental, ce jeune batteur démontre ici son expérience déjà solide et une aisance étonnante en concert.

Les seuls bémols qu’un pinailleur invétéré pourrait émettre concernent l’image et les bonus. Spaced Out a évidemment disposé de peu de moyens pour filmer leur concert, les plans ne sont donc pas prodigieusement variés et quelque peu instables parfois, bien qu’un adroit montage atténue ces défauts. Les bonus quant à eux sont minimalistes puisqu’ils se résument à deux biographies et quelques notes sur la réalisation du DVD. On comprend aisément qu’un groupe aussi jeune ne dispose pas forcément de matériel pour agrémenter le concert de séquences backstage et autres ajouts d’un intérêt de toutes manières discutable. En vérité, le concert se suffit à lui-même. Cet objet est à prendre comme un trou normand : une pause gourmande annonciatrice d’un nouveau plat copieux, l’album prometteur d’un groupe sur la pente ascendante.
  • Année: 2005
  • Label: Unicorn Digital

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir