:|
22 Janvier 2005

Syrens Call

Emoceans

par Greg Filibert
Les Français de Syrens Call remettent le couvert ! Le quintette s’était déjà fait connaître il y a trois ans avec Fantasea, premier album de qualité relativement moyenne, mais qui a su néanmoins attirer la sympathie de la presse. Après quelques concerts en ouverture de formations prestigieuses (Vanden Plas, Threshold, Ark, The Gathering), Syrens Call renforce ses rangs en intégrant un claviériste, Franck Manier, et continue de filer la métaphore marine en donnant naissance à Emoceans.

Fidèle à son true metal, le groupe réalise sur ce disque des progrès significatifs. Le niveau technique a été revu à la hausse, permettant ainsi des compositions plus recherchées, tout en étant plus efficaces qu’auparavant. L’ajout d’un véritable synthétiseur apporte de nouvelles perspectives d’arrangements.
Les bons titres ne manquent pas, à commencer par « The Druidesses Of Oya », petite pièce progressive des plus plaisantes. « Fears And Hope » et « Mission To Earth » font dans le heavy mélodique entraînant à la Edguy. Certaines chansons et passages rappellent fortement le Queensrÿche période Empire (« July 1969 »), particulièrement les arpèges de guitare calqués sur ceux du gang de Seattle, mais aussi l’approche vocale de Valérie Paul.

Les mélodies de la chanteuse sont soignées malgré un accent français un peu prononcé - même si l’on a facilement entendu pire - et la plupart des refrains se retiennent facilement. Les guitares, en rythmique comme en solo, ont bénéficié de beaucoup de soin mais on regrettera que les plans de tapping à la Van Halen y fassent trop souvent… éruption. Un peu plus de variété technique serait la bienvenue, d’autant plus que Thibaut Coisne n’est pas manchot.

Syrens Call s’éloigne de l’amateurisme des débuts pour s’approcher d’un niveau professionnel. Le sextette – le quintette du premier paragraphe plus un claviériste, vous suivez ? - se défend bien, malgré des influences encore rémanentes et une rude concurrence dans ce style. Et puisque Valérie Paul a récemment mis les voiles, espérons que sa remplaçante répondra vivement à l’appel des Sirènes...
  • Année: 2004
  • Label: Brennus Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir