:)
01 Octobre 2002

Yes

Tales From the Topographic Oceans

par Greg Filibert
Pour aborder ce disque, prévoir une bouée, tant il est difficile de plonger dans ce Tales From Topographic Oceans (TFTO) sans s’y noyer ! Au sommet de leur art, Anderson et sa bande décident de se lancer dans une entreprise complètement folle : enregistrer un double concept album contenant quatre titres de vingt minutes chacun, portant sur une série d’éléments de la mystique hindoue. Chef d’œuvre pour les uns, hérésie pour les autres, cet album a eu pour effet de diviser le public de Yes, mais également les membres du groupe.

TFTTO est extrêmement dense, ce qui ne permet pas une ingestion immédiate et rebutera les non-initiés. Mais en y allant… progressivement (!) ces « océans » finissent par révéler leurs richesses ! Les compositions sont homogènes, possédant chacune ses points forts et ses faiblesses. On retrouve les ingrédients qui font le succès de Yes : de nombreux passages privilégient les ambiances planantes au profit de démonstrations techniques moindres, et c’est d’ailleurs lors de ces baisses de régime que l’attention diminue et que le sommeil pointe son nez, la faute sans doute au manque de rythme.
C’est fort dommage car ce disque recèle des passages dignes d’un Fragile ou de Close To The Edge : entre « Revealing The Science Of God » et son refrain implorant, ou « The Remembering » et sa seconde partie folk contemplative, ou bien encore le quasi instrumental « The Ancient » et son long passage acoustique, les moments forts ne manquent pas ! Alan White, au jeu plus rock que son prédécesseur Bill Bruford, nous livre même un solo de batterie façon tribale sur « Ritual », une première pour le groupe.

Difficile de tenir la distance pendant les quatre-vingt-minutes de musique. TFTO est l’album le plus audacieux de la discographie Yes et le moins abordable, mais n’en demeure pas moins intéressant. Malgré tout, dès sa sortie, ce disque s’avère un très bon succès de vente mondial.
  • Année: 1974
  • Label: Atlantic Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir