:)
11 Décembre 2010

Brian Eno

Small Craft on a Milk Sea

par Mathieu Carré
Aujourd'hui, Brian Eno fait office de figure tutélaire inamovible, référence incontestable du paysage sonore de notre temps. Son œuvre immense où se côtoient autant la pop raffinée que l'ambient, mais aussi les collaborations les plus stimulantes (Cluster, Robert Fripp, etc.) laissent pantois d'admiration. En 2010, si ses fils spirituels ont pris le relai, allant jusqu'à approfondir les univers qu'il a créés, ils n'ont pas encore tué symboliquement le père et un nouvel enregistrement du dandy anglais reste un évènement musical majeur.

Pour Small Craft on a Milk Sea, Brian Eno a judicieusement choisi deux acolytes de haute volée, orfèvres du son pour l'accompagner. John Hopkins, croisé aux côtés de Coldplay et le guitariste Leo Abraham offrent ainsi à Brian Eno à la fois un regard actuel sur sa musique et la possibilité de ne pas s'enfermer dans un style défini. Résolument atmosphérique (« Emerald and Lime », introduction confondante de simplicité ou « Small Craft on a Milk Sea ») mais tirant parfois vers des ambiances glaciales (le final héroïque et sombre de « 2 forms of Anger » digne de Bauhaus), le projet des trois hommes ne s'enferme dans aucune chapelle. Une façon comme une autre de survoler le débat plutôt que d'y prendre part.

Le génie et le passé de Brian Eno lui autorisent ce petit tour de passe-passe, et ce d'autant plus que le résultat se révèle franchement convaincant. En quinze instantanés limpides et évidents, il permet à tous les novices des musiques électroniques comme aux fans avertis et exigeants de découvrir un talent unique ou de continuer la route à ses côtés.
  • Année: 2010
  • Label: Warp

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir