:|
03 Janvier 2011

Anderson et Wakeman

The Living Tree

par Jean-Philippe Haas

Que Jon Anderson se fâche définitivement avec ses anciens complices de Yes serait chose aisée à comprendre. En effet, ces derniers l'ont purement et simplement évincé en 2009, suite à ses problèmes de santé, le remplaçant sans autre forme de procès par Benoit David, ersatz officiant dans un tribute-band. Malgré cette indélicatesse, l’homme à la voix d’or ne se démonte guère et poursuit aujourd’hui une collaboration entamée quelques années plus tôt avec Rick Wakeman, l’un de ses anciens complices du groupe britannique. Le duo avait déjà parcouru le Royaume-Uni en 2006 pour une série de concerts. Il remet aujourd'hui le couvert pour The Living Tree, recueil de neuf chansons très dépouillées co-écrites avec le fantasque claviériste, aux antipodes de la complexité du progressif symphonique de Yes. Sur ce disque, Jon Anderson joue l’économie et pose délicatement sa voix sur des compositions majoritairement interprétées au piano et sobrement enluminées par Rick Wakeman. Diminué, presque à la peine (c’est particulièrement flagrant sur le final « Just One Man »), le légendaire chanteur parvient néanmoins à dépasser son handicap, qui confère même une fragilité attendrissante à des titres souvent empreints de douceur et de mélancolie. Même convalescente, la voix enchanteresse qui a traversé la plus grande partie de l’histoire du rock progressif saura en émouvoir plus d’un.

  • Année: 2010
  • Label: Gonzo Multimedia

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir