:|
05 Juillet 2010

Nedry

Condors

par Jérémy Bernadou
L’electro trouve de plus en plus de résonance dans le milieu de l’indie, comme s’il était enfin temps d’explorer en détail la rencontre de ces deux univers. On pense ainsi à la hype (relative, évidemment !) autour de formations comme Fuck Buttons ou Pantha du Prince, qui grâce au soutien de médias influents (Pitchfork en tête), sont parvenus à une reconnaissance amplement méritée. Le trio, qui propose ici son premier album, se situe dans cette même mouvance. Le chant de la Japonaise Ayu Okakita touche par son aspect fragile et distant, à l'instar de Björk, avec une très forte personnalité musicale. Les deux Anglais en charge de l'instrumental offrent un travail entre une électro ambitieuse évoquant Aphex Twin et une dimension plus intimiste et rêveuse tendance Portishead. Le groupe parvient ainsi à se frayer un chemin parmi tous ces microcosmes, comme le démontre « Scattered », et son approche « breakcore ». Nedry parvient déjà à se renouveler, et ne se laisse pas prendre au piège d’une identité hasardeuse, à cheval entre trop de genres musicaux. Une réelle énergie rock se dégage de l’ensemble, les morceaux évoluent au fil des minutes, les musiciens savent clairement la direction qu'ils prennent et en profitent pour mettre au point une mixture aussi léchée que possible. Leur potentiel est évident et les quelques vidéos live qui circulent sur Internet suffisent à se convaincre que leurs prestations scéniques suivent cette logique de qualité.
  • Année: 2010
  • Label: Monotreme Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir