:|
18 Juin 2010

Jeff Berlin

High Standards

par Dan Tordjman
« Jeff Berlin est le meilleur bassiste de la planète ». Cette affirmation ne vient pas de n’importe qui, mais de Geddy Lee en personne. Cela donne immédiatement une idée du personnage et de son niveau. Cela étant, même sans ce témoignage, officier sur les disques d’Allan Holdsworth, Patrick Moraz ou Bill Bruford n’est pas offert au premier apprenti bassiste venu. Ainsi, l’auditeur s’attend forcément à avoir affaire à un virtuose du jazz-rock. Bingo ! Tout en revisitant les quelques titres majeurs du jazz qui composent cet album, Jeff Berlin prouve son immense talent. Entouré de Richard Drexler (Chick Corea, Al Di Meola) au piano et à la contrebasse et de l’immense Danny Gottlieb (Mahavishnu Orchestra, Pat Metheny) à la batterie, l'Américain fait feu de tout bois. Son jeu de basse est une palette de couleurs qu’il prend plaisir à mélanger avec les doigts. La finesse de son acolyte Danny Gottlieb est un support idéal pour varier les plaisirs, tantôt enlevé voire endiablé sur « Grooving High », tantôt calme et posé sur « Nardis ». Jeff Berlin possède également cette faculté d’entraîner ses camarades dans la furie tout en laissant primer la musicalité et l’effort collectif (« Solar »), tout comme la délicatesse avec un « Someday My Prince Will Come » qui clôt de belle manière un disque qui ravira à coup sûr à la fois les bassistes chevronnés ouverts d’esprit et d'autres plus désireux d'en découdre avec un jazz coloré de haute volée.
  • Année: 2010
  • Label: MAJ Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir