:)
21 Mai 2010

Quidam

Strong Together

par Jean-Philippe Haas
En 2006, Les Polonais de Quidam publient un DVD en concert intitulé The Fifth Season, suite à la tournée de promotion de leur dernier album surREvival. Enregistré avec une formation considérablement refondue, ce dernier ne fait pas l’unanimité. Ainsi, malgré la qualité du concert, on sent que le groupe ne sait pas encore sur quel pied danser. Strong Together est d’un tout autre niveau, à la fois visuel et musical. L’objet est magnifique, le contenu l’est tout autant. Quidam retrouvait heureusement sa vitesse de croisière en 2007 avec le conceptuel Alone Together. Devant le public conquis d’avance de l’« Oskard » de Konin (petite ville du centre de la Pologne), le disque est interprété dans son intégralité, bien que dans un ordre sensiblement différent, et entrecoupé de titres plus anciens.

L’héritage musical de ces fils de Marillion provient sans conteste du rock néo-progressif, avec tout ce que cela comporte comme tics énervants et clichés encombrants. Mais les Polonais ont su élever cet art désuet à un niveau de respectabilité rarement atteint, le rendre attachant par des touches très personnelles, comme les flûtes de Jacek Zasada qui confèrent un climat délicieusement nostalgique à certains passages. Bartek Kossowicz, au micro depuis 2004, n’affiche certes pas un charisme démesuré, et son allure de hard rockeur mal dégrossi contraste avec une musique plutôt précieuse, mais il accomplit son travail de frontman avec beaucoup de rigueur et ses intonations à la Mark Hollis contribuent à garnir son capital sympathie. Quant aux autres musiciens, les sourires échangés en disent long sur le plaisir qu’ils ont de se retrouver ici.

L’équilibre entre longs titres atmosphériques, passages intimistes et parties plus énergiques a été soigneusement travaillé. L’interprétation sans faille atteste d’une préparation de longue haleine. Point culminant du concert, le touchant « We Are Alone Together » introduit de magnifiques visuels illustrant le concept de l’album, crées par Michał Florczak. Et s’il subsistait encore le moindre doute, la présentation des musiciens sur « Of Illusions » étale la dextérité des membres de cette désormais institution du « classic prog » européen.

Loin d’être honteux de ses références, Quidam les a depuis toujours incluses explicitement à ses spectacles. Strong Together ne déroge pas à la règle. Ainsi « Sone Day We Find » et son final inattendu emprunté à « Red » de King Crimson donne l’occasion d’introduire la violoniste Tylda Ciołkosz qui placera tout au long du show de judicieuses interventions. On retrouve également, disséminés tout au long du concert, The Doors (« Riders on the Storm »), Joe South (« Hush ») et bien entendu Pink Floyd, dont le « Wish You Were Here » clôture le concert en apothéose.

Bien qu’on distingue encore quelques tentatives maladroites dans la mise en images, on ne peut rester qu’admiratif devant l’impression générale que dégage la réalisation, d’autant que le budget semble limité. Nerveux quand il le faut, voire un brin aventureux, le montage s’adapte aux méandres de la musique. On est loin des productions certes très propres mais aussi très convenues du stakhanoviste label polonais Metal Mind Productions. La qualité du spectacle parviendrait presque à éclipser les faiblesses de certaines compositions, inévitables, presque inhérentes au genre. Le rendu sonore est à l’image du visuel : remarquable. Les adeptes du 5.1 trouveront leur compte, bien que la stéréo soit d’un équilibre parfait et d’une limpidité sans défaut. Les bonus, insignifiants, ne méritent pas que l’on s’y attarde, mais le concert se suffit amplement à lui-même.

Strong Together est une œuvre absolument indispensable, incontournable, une totale réussite visuelle et artistique, pour peu qu’on ait quelques atomes crochus avec ce genre qu'est le néo-progressif.
  • Année: 2010
  • Label: Rock-Serwis

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir