:|
26 Avril 2010

Serafina Steer

Change Is Good Change Is Good

par Jérémy Bernadou
Dès qu'on entend parler d'une harpiste dans le domaine de l'indie, on pense inévitablement à Joanna Newsom, qu'on le veuille ou non. Serafina Steer, qui sort ici son second album, doit faire l'objet de comparaisons avec cette dernière depuis un sacré moment, d'autant que leurs univers sont assez similaires, avec cette voix fluette et ce côté intimiste... On est pourtant loin d'un simple copier-coller. Le jeu de harpe est intimiste, très proche de ce qu'on pourrait attendre d'une guitare dans un album de folk timide. La voix détachée de la Britannique, quasiment en retrait sur certaines parties, va droit au but et se révèle très efficace. Cet aspect « je susurre des mots doux au creux de l'oreille » n'est pas dénué de charme, bien qu'ici rien ne soit véritablement nouveau. Le disque comporte toutefois des choix stylistiques assez marqués qui ne seront certainement pas du goût de tout le monde. « How to Haunt a House Party » et son arpégiateur rétro a de quoi surprendre. « Margoton » continue sur la même lancée, avec ses paroles en français sous forme de comptine naïve. L'album est court, agréable, mais il faut bien reconnaître que l'on ne retient pas grand chose de l'ensemble. Trop homogène, trop policé, Change Is Good Change Is Good n'en reste pas moins un disque naturel et spontané.
  • Année: 2010
  • Label: Static Caravan

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir