:|
04 Mai 2010

Red Sparowes

The Fear Is Excrutiating, But Therein Lies the Answer

par Jean-Daniel Kleisl
Issus pour partie de la mouvance Isis, les Californiens de Red Sparowes ont pu tôt se targuer de figurer parmi les chefs de file du rock instrumental américain, plus généralement cité avec le préfixe « post- », en publiant deux premiers albums que sont At the Soundless Dawn (2005) et le définitif Every Red Heart Shines Toward the Red Sun (2006). Après quelques EP, des collaborations et autres atermoiements, le groupe publie ce printemps sa troisième offrande, très attendue, peut-être trop !

Là où les Américains ont su développer avec un certain brio un style particulier se démarquant des poncifs d'un genre devenu encombré, ils déçoivent ici par un immobilisme pour le moins étonnant. Si les compositions ont bel et bien été raccourcies, tant en durée qu'en nombre de signes typographiques, leur propos reste en tout point identique. L'écriture se cantonne dans un style très dépressif avec ses staccatos de croches répétés à l'envi et ses arpèges d'outre-tombe. Quelques passages plus metal redonnent néanmoins du tonus à l'ensemble (« As Each End Looms ans Subsides »).

Il faut noter tout de même quelques réussites grandioses qui ne déméritent pas face aux réalisations précédentes, à l'instar de « A Hail of Bombs » et « Giving Birth to Imagined Saviors », qui jouent habilement sur les tensions harmoniques. En tentant de simplifier son propos, Red Sparowes a oublié de se renouveler, au moins un minimum. The Fear Is Excrutiating, But Therein Lies the Answer contient toutefois quelques bons moments qui permettront aux amateurs de patienter jusqu'à la sortie du prochain album de Shora... en 2018 ?
  • Année: 2010
  • Label: Sargent House

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir