:|
23 Avril 2010

ScienceNV

Really Loud Noises

par Jérôme Walczak
Quatre musiciens qui se sont rencontrés à la fac de médecine (deux pharmaciens, un neurologue et un spécialiste des bronches, mazette !). Une pochette laide, sans une once de retouche Photoshop et une police de caractère qui rendrait l’enseigne Carrefour moderne. Aucun livret mais une belle autoproduction, classique en somme. Oui, voilà qui peut faire peur... Et pourtant ! On découvre finalement un disque, datant de 2008, dont personne n’a jamais entendu parler et qui sent le jazz entre bons copains. Si l’atmosphère de toute la première moitié de l'album n’est pas sans rappeler un David Sylvian sous acides, la seconde se fait plus introspective et fait planer l'ombre de Robert Fripp. Entre la fougue et le dynamisme de « Mountain Bass Blue », avec ce piano si vivant, la reprise du boléro de Ravel et son final aux claviers tout simplement ébouriffant, l'introduction menée tambour battant de « Rim Forest » au son rocailleux hard FM, les parties plus nébuleuses façon piano bar de « Number Five »dont les lamentations à la guitare évoquent Gary Moore, et le final « Violet Sky / Karnival » aux expérimentations bruitistes et hypnotiques avec cette longue mélopée aux rythmes ethniques, la musique de ScienceNV ne se révèle jamais ennuyeuse, sans esbrouffe, humble et surtout passionnée. A tel point que ce disque pourrait ne pas subir les outrages du temps qui s'écoule, comme il pourrait s'adresser au plus grand nombre.
  • Année: 2008
  • Label:

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir