:|
03 Mai 2010

Extreme

Take Us Alive

par Dan Tordjman
A l’époque de Waiting for the Punchline, il y a donc quinze ans déjà, l’éminence grise de la formation américaine, Nuno Bettencourt, avait répondu à un journaliste qu’un album enregistré en public n’avait pas réellement de sens dans la mesure où « un concert d’Extreme s’écoute avec les yeux » ; comprendre par là qu’il était préférable de se déplacer pour voir le gang de Boston sur scène plutôt que de s'en délecter sur platine.

Cette affirmation semble désormais nulle et non avenue puisque le groupe sort son premier disque enregistré « en public à la maison ». Réclamé depuis de nombreuses années, Take Us Alive répond ainsi aux espérances des nombreux adorateurs de Nuno. Comme on s’y attendait, c'est un condensé reprenant le meilleur d’Extreme. La majorité des tubes du groupe y figure, sans oublier le sempiternel « More Than Words ». Et quel plaisir d’entendre de nouveau « Decadence Dance », « Cupid’s Dead » et le progressif « Am I Ever Gonna Change » !

Les quatre mousquetaires sont au taquet. Gary Cherone, dont on s’inquiétait des dernières performances en concert, fait taire les mauvaises langues. Le nouveau batteur, Kevin Figueiredo, dans un style plus direct et plus plus rentre-dedans, parvient à faire oublier Mike Mangini. Pat Badger est resté fidèle à lui-même : discret mais terriblement efficace, notamment sur l’hommage à Led Zeppelin façon Extreme baptisé gaiement « Comfortably Dumb ».

Les quatre nouveaux titres font bonne figure, bien qu’il est à se demander ce que « Ghost », honteusement pompé sur « Straight Lines » de Silverchair, vient faire à la place de « Learn to Love » ou « Flower Man », morceaux à priori taillés pour la scène. Néanmoins, on constate avec plaisir que les musiciens parviennent à cohabiter avec leurs glorieux ainés. Extreme renait de ses cendres pour briller davantage dans les chaumières. Take Us Alive contentera les fans de longue date et se présente comme une jolie carte de visite pour les nouveaux aficionados de Nuno Bettencourt et sa clique. A noter qu'un DVD suivra dans la foulée !
  • Année: 2010
  • Label: Frontiers Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir