:|
15 Avril 2010

Yes

The Lost Broadcasts (DVD)

par Jean-Philippe Haas
Entre les différents concerts immortalisés en quarante ans de carrière, électriques, symphoniques, acoustiques, les compilations, rétrospectives, anniversaires, et autres interviews, la liste des DVD consacrés à Yes est longue comme le bras. Voiceprint apporte sa pierre à cet édifice déjà bien chargé en exhumant les premières apparitions télévisuelles des Britanniques filmées par des chaînes belge et allemande dont les enregistrements réalisés pour cette dernière sont ici l’objet.

Les images de The Lost Broadcasts sont tirées de l’émission Beat Club qui accueillera Yes plusieurs fois à cette époque. Les premiers titres filmés en noir et blanc présentent le groupe en novembre 1969, sous sa formation originelle, avec Peter Banks à la guitare et Tony Kaye aux claviers. Outre une performance qui démontre une maîtrise déjà impressionnante de l’exercice live, ce document possède un intérêt historique non négligeable car peu d’images de cette incarnation ont survécu. Pour la petite histoire, seul « No Opportunity Necessary, No Experience Needed » (une reprise de Richie Havens qui ouvrira le second album de Yes l’année suivante), sera réellement diffusé à l’antenne. « Looking Around » et « Survival » connaissent ainsi avec ce DVD leur première existence publique.

La seconde partie, datée de février 1970 et filmée en couleur cette fois-ci, consiste en une interprétation en play back de « Time and a Word ». Les cinq comparses semblent s’amuser malgré les tensions qui vont mener au départ de Peter Banks quelques mois plus tard. La troisième section, enregistrée en avril 1971, suscitera vraisemblablement le plus d’intérêt. En effet, Steve Howe a pris la place de guitariste et la valeur ajoutée qu’il apporte est énorme, comme en attestent « Yours Is No Disgrace » et les trois prises de « All Good People ». Ces titres, devenus depuis des grands classiques des concerts de Yes, figureront sur The Yes Album alors sur le point de sortir.

Bien que court en bouche (seulement quarante-trois minutes), The Lost Broadcasts ne pourra que ravir les amateurs de ces co-fondateurs du prog. Tout y est digne d’intérêt : les pratiques télévisuelles de l’époque, l’évolution du groupe, sa mutation vers une musique plus ambitieuse, sans oublier... les fameuses tenues vestimentaires !
  • Année: 2009
  • Label: Voiceprint

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir