:)
23 Mars 2010

Tyondai Braxton

Central Market

par Jean-Daniel Kleisl
Fils du cultissime Anthony Braxton, Tyondai présente son troisième essai solo avec lequel le guitariste et chanteur de Battles vient de frapper un grand coup qui en laissera pantois plus d’un. Le disque mêle allégrement les sonorités ludiques des travaux avec son groupe à un propos classique du meilleur effet, dès l’introduction barge de « Opening Bell » sous fond de piano à la Stravinsky.

Central Market est sans doute l’un des meilleurs albums alliant rock et orchestre symphonique depuis Mind vol. 2 (2001) d’Isildurs Bane et sa pierre angulaire « Exit Permit ». Le talent de compositeur et de multi-instrumentiste de Tyondai Braxton fait merveille, tout comme la performance du Worldless Music Orchestra, ensemble d'avant-garde dirigé par Caleb Burhans, et dont les services ont été utilisés par Jonny Greenwood (Radiohead) et tout récemment par Mono pour leur dernier CD/DVD live. Guitares, boucles, synthétiseurs, cuivres et cordes se mélangent pour aboutir à un résultat dantesque dont les dix minutes de « Platinum Rows », tout en finesse, sont le sommet.

Jusque-là ludique, avec un esprit très cartoon, le disque s'assombrit sur sa fin, avec la prédominance de la voix de Tyondai dans « J. City » sur fond de guitares hallucinées, pour se terminer dans le bruit apocalyptique des cordes survoltées de « Dead Strings ». Ainsi recommence la litanie des albums de l'année. Central Market sera-t-il de ceux-ci ? Peu importe, l'essentiel est ailleurs, dans cette musique foutrement originale, bien produite et palpitante de bout en bout !
  • Année: 2009
  • Label: Warp Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir