:|
23 Février 2010

Pouaz‘’rlk

Jazz Rust

par Mathieu Carré
Formé en 2006, le Pouaz’’rlk trio (Didier Crochard à la basse, Eric Lombaert à la batterie et Thomas Guillemaud aux saxophones) s’est mué en Pouaz’’rlk avec l’arrivée d’Henri Roger à la guitare. Les univers musicaux des quatre hommes se fondent pour ne former qu’un ensemble cohérent, qui semble dès les premières secondes avoir pris Soft Machine comme référence : des lignes de basses claires, quelques extravagances de batterie et surtout des saillies soufflées à en ressusciter Elton Dean. Quand les thèmes prennent le temps de s’installer, que la guitare et le saxophone s’entrecroisent et s’enrichissent (« Klez’’rlk »), le charme opère. Mais ces instants chavirés restent malheureusement trop rares, perdus entre des compositions manquant un peu de consistance et laissant la basse multiplier un même motif sur lesquelles les solos se succèdent. Pouaz’’rlk s’offre ainsi sous la forme d'une jam-session venue de Canterbury, manquant parfois un peu d’ambition, mais sachant remettre sur le devant de la scène des sonorités intemporelles, et parfois même une douce folie à la fois musicale et anarchique (« The Mouthpeace Cap »).
  • Année: 2009
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir