:|
18 Février 2010

Arkeronn

My World

par Christophe Gigon
Clone lyonnais de Symphony X, Arkeronn propose son premier véritable album, même si le groupe est loin d’être novice puisqu’il a partagé les planches (entre autres) avec Adagio et Evergrey. Dans ce style sursaturé que constitue le heavy metal mélodique et technique aux forts relents progressifs, la formation française, si elle s’en tire avec les honneurs, ne réussit jamais vraiment à tirer son épingle du jeu.

Pourtant, on ne saurait les taxer d’amateurisme. La production s’avère avenante et les instrumentistes à l’aise (le jeu de clavier d’Alexandre Pachabezian apparaît à cet égard convaincant). Le bât blesse peut-être davantage avec la voix très ordinaire du guitariste (et chanteur par défaut) Fabien Lacroix. La reprise de Bon Jovi ne rassurera évidemment pas les amateurs de musique exigeante même si on ne saurait nier l’efficacité de ce morceau, du reste parfaitement exécuté en bonus de cette galette des valets.

L’illustration de pochette, particulièrement hideuse, rappellera au mauvais souvenir de certains les pires moments « photoshopés » de l’écurie américaine Shrapnel Records, jamais avare de mauvais goût pictural et graphique. La référence à ce fameux (bien que passablement démodé en 2010) label californien n’est pas anodine. La musique jouée par Arkeronn plaira aux amateurs d’Artension, Winger ou autres Richie Kotzen. De plus, le quintette a pris la sage décision de chanter en anglais ! En effet, les prestations offertes dans la langue de Molière entendues sur les différents samplers proposés par Brennus Music pouvaient faire froid dans le dos à une époque !
  • Année: 2009
  • Label: Brennus Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir