:|
10 Décembre 2009

Stellamara

The Golden Thread

par Jean-Philippe Haas
Troisième album de Stellamara et premier sur le label français Prikosnovénie, The Golden Thread se tourne vers le Moyen-Orient de manière plus insistante que ses prédécesseurs. Vivant en Californie, le groupe puise ses origines en Europe de l’Est et dans le bassin méditerranéen. La chanteuse Sonja Drakulich, le multi-instrumentiste Gari Hegedus et le renommé violoncelliste Rufus Cappadocia, accompagnés de divers invités, proposent un grand écart entre la musique moyenâgeuse – celtique notamment – et les musiques traditionnelles perse et turque, entre autres. Le terme souvent galvaudé de world music prend donc ici tout son sens. Les instruments « nobles » – entendre ici occidentaux – se mêlent à ceux des époques ou des pays visités : oud, baglama, tapan, darbuka, mandoloncelle et bien d’autres. Doucement rythmées (« Miskolc », « Azade ») ou plus contemplatives (« Prituri Se Planinata », « Element »), les compositions traversées par la voix polymorphe et polyglotte de Sonja Drakulich prennent souvent leur temps pour développer des atmosphères envoûtantes et faire naître des images d’autre lieux, d’autres temps. Mélange audacieux et pourtant étonnamment naturel de cultures et de traditions différentes, The Golden Thread dispose d’un potentiel de séduction qui va bien au-delà de son public habituel.
  • Année: 2009
  • Label: Prikosnovenie

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir