:|
09 Décembre 2009

Art Zoyd

Pure Noise - Exp. de Vol. 7

par Mathieu Carré
La direction radicale prise par Art Zoyd ces dernières années trouve à travers ce projet un aboutissement que l’on imagine difficile à surpasser. Pour cet album, le collectif nordiste prête son nom prestigieux à trois artistes de la scène expérimentale, qui modèlent et déforment les sons pour les muer en couches sonores impénétrables. Quand Ulrich Krieger change en dragons furieux ses saxophones ou lorsque Kasper T. Toeplitz (complice depuis 2001) joue de sa basse atypique, le choc est terrifiant, les sons mats et les variations quasiment inexistantes. Écrasé par le poids de ces machines, on ne peut que se rendre à l’évidence : ces artistes cherchent surtout à provoquer les limites de l’audition ou à éprouver la capacité de résilience de l’auditeur. Les trois fresques sombres qu’ils dessinent ne sont qu’une chute sans fin, un cauchemar de nuit fiévreuse dont on tente en vain de s’échapper. Se confronter à ce genre d’expérience tient autant de la recherche artistique que de l’introspection personnelle. Un jour ou l’autre, on tente le voyage, on prend les commandes du semi-remorque sans savoir le conduire en espérant ne pas finir dans le ravin. Mais heureusement, ce n’est que de la musique.
  • Année: 2009
  • Label: In-Possible Records / Orkhestra

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir