:)
02 Décembre 2009

Mindflow

Destructive Device

par Dan Tordjman
A l’heure où Angra tente de se remettre sur pied, il est surprenant de voir certains groupes brésiliens essayer d’émerger sur le devant de la scène musicale auriverde afin de prouver que eux aussi peuvent y arriver, à l'instar de Mindflow. La formation continue sur sa bonne lancée avec ce troisième album, confirmant ainsi les espoirs suscités par Just The Two of Us… Me and Them et Mind Over Body.

Les ambitions ont clairement été revues à la hausse, articulées autour d’un concept au graphisme rappelant des films américains comme Usual Suspects ou l’Arme Fatale. Séduite par ce côté visuel qui sort de l’ordinaire, la bande du vocaliste Danilo Herbert semble ne s’être imposé aucune limite dans son écriture, décidant d'enfoncer des portes autres que celles entr’ouvertes par Angra lors de leurs années glorieuses avec Angels Cry ou Holy Land, tout en allant puiser des sons avant-gardistes et modernes aux antipodes des standards établis par Dream Theater.

La force de cet « engin destructeur »est d'être composé avec cohérence de titres possèdant chacun leur propre identité. Malgré cette unité pour le moins paradoxale, des morceaux comme « Destructive Device », « Breakthrouh », ou « Under an Alias », démontrent leur aptitude à sortir davantage du lot.

D’écoutes en écoutes, l’envie d'explorer de fond en comble devient une addiction. C'est un sacré tour de force que réalise Mindflow qui, à l’image de Karma (projet parallèle de Felipe Andreoli d’Angra), a choisi de ne pas s’autodétruire en jouant un metal progressif quelque peu sclérosé, mais en optant pour la prise de risques bienfaitrice. Grand bien leur en a pris car le culot, ici, on apprécie.
  • Année: 2009
  • Label: Unlock Your Mind Productions

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir