:|
22 Novembre 2009

Moraine

Manifest Density

par Jean-Philippe Haas
En se penchant sur la biographie de Dennis Rea, on constate que le curriculum vitae du guitariste/compositeur américain est longue comme le bras. Outre les nombreuses formations dont il a fait partie depuis les années soixante-dix, le musicien a collaboré avec quelques pointures de diverses contrées et de tout aussi divers courants musicaux, du jazz occidental au rock chinois ! Son dernier projet en date, Moraine, s’articule autour d’un jazz moderne où s’invitent un violon et un violoncelle. L’énergie du rock se greffe sur des titres complexes, denses, où la mélodie circule au petit bonheur la chance. Les cordes se donnent la réplique ou s’entremêlent au gré des ébullitions pléthoriques - parfois improvisées - du quintette. Les expériences orientales de Dennis Rea crèvent par endroits la surface et apportent une tournure exotique aussi bienvenue qu’éphémère. La musique de Moraine reste toutefois difficile à cerner. Le brassage de quantités d’influences demeure trop superficiel et on en arrive à se demander où le groupe veut exactement en venir. Seuls quelques titres comme « Middlebräu », plus progressif dans l’esprit, intègrent avec réussite les multiples composantes qui se disputent le leadership sur Manifest Density.
  • Année: 2009
  • Label: Moonjune Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir