:)
20 Novembre 2003

Peter Gabriel

Growing Up Live (DVD)

par Djul
Quelques mois à peine après avoir hypnotisé Bercy et l’Europe entière avec son nouveau show conceptuel, Peter Gabriel revient avec le DVD de la tournée Growing Up Live, comme c’est désormais la coutume pour bien des artistes. Une telle sortie est tout autant destinée à satisfaire la curiosité des fans ou novices ayant fait l’impasse sur le concert, volontairement - prix des places très élevé, notamment du fait de la production pharaonique - ou non - beaucoup de soirs complets rapidement - que ceux qui, ayant assisté au spectacle, en ont encore six mois plus tard des étoiles plein les yeux.

On ne s’attardera pas sur la prestation et ses multiples surprises, amplement relaté dans un précédent article, ni même sur la qualité des compositions de Up, un dossier entier lui ayant été consacré. Oui, décidément, Progressia a été conquis par la nouvelle orientation du Gab’ !
Parlons plutôt ici de l’objet et sa présentation. Tout d’abord, le DVD est présenté dans un luxueux étui digipack très stylisé, composé de trois volets. Deux d’entre eux comprennent des portfolios de photographies couleur de la tournée, de très bonne facture, ainsi que les remerciements. Une fois le disque dans le lecteur, on est ravi de découvrir de très beaux menus, ergonomiques, avec des boucles audio et vidéo suffisamment longues pour ne pas trop lasser. Ces derniers permettent donc d’accéder au chapitrage, bien mis en valeur par des vignettes, ainsi qu’aux paramétrages de son (DTS ou Dolby 5.1) et aux désormais traditionnels bonus.

Cette section est d’ailleurs la vraie déception du DVD, puisque n’y figurent que trois suppléments. En premier lieu, un making-of de la tournée, véritablement bâclé, puisqu’il s’agit tout simplement du teaser présent sur le DVD Secret World Live, sorti lors de la tournée ici évoquée. Devant une telle production et un tel concept (terre/ciel), il est désolant de ne voir que quelques passages de répétitions, le montage de la structure scénique en accéléré et une interview sans intérêt de Gabriel. En dix minutes, le tour est joué, et l’acheteur se sent un peu floué. Ce n’est pas la présence de sous-titres qui changera cet état de fait… Deuxième bonus, plus sympathique, le carnet de photos de Tony Levin, sous forme d’images défilantes, avec en fond sonore la surprenante reprise de « More Than This » par Elbow. Enfin, vous pouvez obtenir l’accès, via le site Noodleheaven.net, à un programme permettant d’interagir avec les musiciens sur le titre « Growing Up », c’est-à-dire leur faire jouer certaines parties, de manière individuelle ou collective. Un gadget amusant, sauf qu’il vous faudra un ordinateur doté d’une configuration graphique très performante, de la patience - au bas mot une demi-heure de mise en place avec une connexion haut débit - et de la place, l’utilitaire étant gourmand en mémoire.

En ce qui concerne le film lui-même, qui reprend sans surprise la set-list type de la tournée, il faut en premier lieu noter l’excellente qualité de l’image, avec un rendu des couleurs splendide, ce qui était essentiel dans le cas présent, vu la finesse et la qualité des éclairages. Les caméras virevoltent et tout est ici mis sur pellicule avec un timing et un montage sans failles. Vous ne raterez donc rien, d’autant plus que le réalisateur, Hamish Hamilton, utilise les «split screens» à foison, cette technique qui permet de diffuser plusieurs vues à la fois en divisant l’écran, ce qui offre un réel plus et une véritable dynamique à l’ensemble. Inutile de rappeler les moments forts du spectacle, mais comment ne pas citer à nouveau « Sky Blue » avec les Blind Boys of Alabama (non crédités !) ou « Downside Up » (le DVD en apprend d’ailleurs plus sur la technique qui se cache derrière cette surprenante cascade de Peter et sa fille).

Bref, ce DVD se montre un achat indispensable, même si une édition plus complète et plus « technique » aurait mérité de voir le jour pour rendre hommage aux hommes de l’ombre qui ont œuvré pour cette réussite visuelle et sonore.
  • Année: 2003
  • Label: Real World

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir