:|
03 Septembre 2009

Syzygy

Realms of Eternity

par Jérémy Bernadou
Après un premier essai intitulé Cosmos and Chaos sorti en 1993 sous la dénomination de Witsend, les Américains ont opté pour un revirement nominatif en 2003. Dès lors, c'est sous l'appellation Syzygy sortant un nouvel album dénommé The Allegory of Light que les amateurs de rock progressif ont accueilli avec enthousiasme une musique aussi ambitieuse qu'efficace. Tout en restant classiques, ces musiciens sont parvenus à faire évoluer leur « substance », évitant ainsi l'auto-caricature familière chez des formations similaires. Six ans après ce succès, le groupe remet le couvert avec un essai baptisé Realms of Eternity, tout aussi abouti que ses prédécesseurs.

Dès les premières notes, il est évident qu'un labeur intense a été fourni pour boucler le disque. La production de haut niveau confère une place de choix à chaque élément. Très homogènes, les compositions font la part belle aux envolées progressives : certains passages rappellent une version moderne de Gentle Giant (« Dreams »), peu éloignée de Kansas concernant les arrangements. Pour une durée totale de soixante-dix sept minutes, l'overdose de structures bigarrées ne se fait jamais ressentir ; les fluctuations d'atmosphères permettent à leurs petites trouvailles ingénieuses d'être mieux mises en valeur. Le mastodonte « The Sea » réparti sur huit plages, en résume leur talent : un véritable condensé d'influences variées qui tient de bout en bout grâce à une mise en place raffinée.

Avec une personnalité musicale évoquant Discipline et Beardfish, les membres de Syzygy prouvent qu'il est toujours possible de livrer des morceaux qui s'inspirent du passé pour aller de l'avant, sans tomber dans le carcan du « rock régressif ». Ce disque confirme un talent certain qui, additionné à un travail de tous les instants, comblera nombre de mélomanes.
  • Année: 2009
  • Label: Syzygy Music Enterprises

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir