:(
01 Septembre 2009

Zingale

The Bright Side

par Jean-Philippe Haas
Les Israéliens de Zingale auraient parait-il publié un album dans les années soixante-dix... Ce disque est resté totalement confidentiel – heureusement, dira-t-on sans détour – et seuls quelques téméraires mélomanes eurent vent de Peace à l’époque de sa sortie. Pour un motif encore inexpliqué, deux des sept membres de la formation originelle décident en 2008 de remettre le couvert. Et force est de constater que trois décennies d’hibernation n’auront pas changé le plomb en or. La défection des autres musiciens (des gens raisonnables, il faut le reconnaître), et plus particulièrement celle du claviériste et du batteur se fait cruellement sentir. Le duo en est réduit à utiliser les synthétiseurs plus que de raison, et pas toujours à bon escient. Résultat : l’album se trouve affublé d’un affreux cachet « années quatre-vingt ». Quant au chant, on pense d’abord à une plaisanterie tant il est inconsistant et vide de toute justesse. La voix d’Ephraim Barak évoque le plus souvent celle d’un Jon Anderson en état d’ébriété. On passera poliment sous silence l’accent presque comique à force d’être indigeste... Ce désastre vocal achève de saboter des compositions déjà fort peu engageantes où dominent un art rock d’ascenseur. Au milieu de tant d’indigence, on n’a pas fini de chercher The Bright Side...
  • Année: 2008
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir