:|
09 Mai 2009

Pendragon

Concerto Maximo (DVD)

par Christophe Gigon
Devinez où a été filmé ce concert de Pendragon ? On vous le donne en mille : à Katowice, en Pologne, comme toujours serait-on tenté d’écrire. En effet, ce petit théâtre « à l’italienne » semble être devenu l’endroit hype dans le landernau néo-progressif (Pallas, NEO, Caamora, Believe, etc.). Même si ce lieu de résidence reste intrinsèquement charmant, nul ne peut ignorer que les facilités d’organisation, de logistique, de production et de distribution offertes par la maison de disques Metal Mind concourent à faire de cette salle de concert le « point de chute » évident pour de nombreux groupes aux finances fragiles. Et la bande de Nick Barrett ne déroge pas à la règle en proposant son déjà quatrième concert (en DVD) au Théâtre Śląski.

Ce Concerto Maximo, au titre suffisant, justifie son existence par le fait que 2008 marquait les trente ans d’existence de la formation. Bien qu'à l’automne de cette même année voyait sortir le dernier album du groupe, Pure, unanimement salué par la critique, il s'agit donc bien ici d'un concept un peu bâtard que cette tournée a présenté devant un public européen quelque peu circonspect. Comment composer une sélection de titres qui rendrait compte de cette prestigieuse carrière autant qu’elle mettrait à l’honneur le dernier disque, passablement étranger du reste, à ce qui constituait alors le « style Pendragon » ? De fait, ce concert ne contient que trois titres issus de leur dernière production, le reste n'étant constitué que d'élégants classiques. Pour dire vrai, l’acquéreur conquis par l’excellent Pure risque de regretter la portion congrue qui y est allouée pour ce concert polonais. Même les spectateurs de ladite tournée semblèrent déçus par la faible présence de ces morceaux ce que d’aucuns considèrent appartenir déjà comme le meilleur effort studio du quintette depuis, au moins, The Masquerade Overture qui date déjà de 1996.

Le constat étant affiché, que penser dès lors du spectacle donné par ces fers de lance du mouvement néo-progressif ? Et bien qu'il est peut-être question de la meilleure prestation visuelle et sonore immortalisée sur support numérique. Et ce, pour plusieurs raisons. Premièrement, le cadrage, même s’il n’atteint évidemment jamais le niveau des complexes multi-angles proposés par les grosses pointures du rock, n’en reste pas moins dynamique et vivant, contrairement aux précédentes réalisations de la bande, souvent ternes et figées. Ensuite, les nombreux titres qui composent le copieux menu de ce DVD ne pourront que ravir le connaisseur : toutes les meilleures séquences de la longue carrière de Pendragon n’attendent qu’à vous émouvoir à nouveau. Pour finir, la bonne surprise provient de cette nouvelle recrue à la batterie, l’époustouflant Scott Higham qui a su, tant sur disque que sur scène, redonner un grand coup de fouet à la musique de son employeur qui commençait à dangereusement s’essouffler. Sa frappe puissante mais précise pourrait bien orienter les compositions futures vers des structures musicales moins clairement orientées « néo-progressif classique ». Sans oublier le guitariste qui, quant à lui, sait se montrer toujours aussi impérial même si on aurait tendance à souvent oublier quel grand chanteur il a su devenir au fil des ans.
  • Année: 2009
  • Label: Metal Mind Productions

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir