:(
11 Octobre 2003

Elemiah

Choir of Seraphims

par Greg Filibert
Les jeunes groupes français amateurs de progressif continuent de se montrer petit à petit, notamment Elemiah qui présente une démo trois titres, Choirs Of Seraphims, avec laquelle ce quintette a décidé de s’attaquer au difficile créneau du metal progressif instrumental.

Elemiah emprunte divers éléments à Dream Theater et Liquid Tension Experiment : on y retrouve quelques breaks caractéristiques de ces deux références, ainsi qu’une profusion de parties différentes mais néanmoins cohérentes. Toutefois au fil des morceaux, on ressent souvent comme un vide… Et l’on se prend à chercher une réelle accroche musicale, celle qu’un thème de guitare, de synthé ou tout simplement – et dans d’autres circonstances - une ligne de chant pourraient apporter. Seul « Lea Mundis », le meilleur des trois titres, semble moins souffrir de ce manque, grâce à une instrumentation mieux mise en valeur. Le niveau général des musiciens est correct, ce qui n’empêche malheureusement pas quelques légers flottements dans la mise en place, et la guitare solo atteint vite ses limites lorsqu’il s’agit de faire preuve de plus de vélocité et de technique. La production est par ailleurs très moyenne : un son global étouffé, une batterie brute, des guitares sans grande force et largement en retrait, le tout souffrant d’un mixage brouillon. Mais le résultat reste heureusement écoutable.

Elemiah a donc encore bien des progrès à réaliser, et à l’écoute de Choirs Of Seraphim, il semble que la recherche d’un chanteur soit la prochaine étape à franchir. La musique d’Elemiah y gagnera à coup sûr en consistance, et c’est tout le mal qu’on leur souhaite !
  • Année: 2003
  • Label: N.C.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir