:|
20 Avril 2009

Minimum Vital

Capitaines

par Jean-Philippe Haas
Les frères Payssan prennent leur temps. Attendu de longue date comme son prédécesseur, ce nouvel album aura ainsi mise à rude épreuve la patience de ceux qui suivent Minimum Vital depuis ses débuts. Cinq années après Atlas, voici donc le septième disque de l’une des institutions du rock progressif hexagonal.

Voix caractéristiques, le plus souvent dans un jargon propre, motifs entraînants, percussions de toutes sortes, la signature rythmique et mélodique des compositions renvoie toujours aussi directement au folklore celtique et médiéval. Ainsi, « She Moves Through the Fair » s’inspire librement d’un air traditionnel irlandais tandis que « Le Chant de Gauthier » rend hommage à un trouvère du Moyen Âge. On trouve également çà et là de légères influences orientales qui viennent enrichir la trame d’ensemble. Minimum Vital vêt cet héritage musical d’atours électriques où la guitare de Jean-Luc se mêle aux claviers de son frère Thierry. Quelques touches symphoniques finissent de définir le style très personnel du groupe. Soutenu cette fois encore par la basse du fidèle Eric Rebeyrol et la voix de Sonia Nedelec, cette accommodation d’influences traditionnelles à la sauce moderne n’est pas sans rappeler les travaux d’un certain Mike Oldfield. Minutieusement arrangé et produit, Capitaines résonne comme une invitation au voyage qui se laissera difficilement décliner.

Minimum Vital fait ce qu’il sait faire : une musique rythmée, mélodique, marquée par une tradition folklorique et empreinte d’« une certaine idée du rock progressif », un peu bucolique il est vrai, mais inter prêtée avec finesse et passion. Si ce disque risque fort peu de rameuter de nouvelles foules, il pérennisera sans conteste le statut d’un groupe désormais inscrit au panthéon du prog'français.
  • Année: 2009
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir