:|
01 Avril 2009

Passe Montagne

Oh My Satan

par Aleksandr Lézy
Prenez place, serrez vos ceintures, le voyage s’annonce court mais intense. Vous franchirez quelques frontières, grimperez quelques sommets, dévalerez quelques pentes aussi : les joies de la montagne en somme. Pour passer ou franchir le cap, au choix, il faudra affûter ses bâtons, Julien Fernandez l’a bien compris. Cet ex-Chevreuil brutalise ses fûts avec entrain et dévotion, un jeu nerveux, carré, solide comme un « rock » ! Sur ces douze pistes noires, Samuel Cochetel et Gilles Montaufray aux guitares apparaissent parfois bruitistes et explorent des territoires sonores granuleux, stridents néanmoins complémentaires. Les manteaux neigeux s’avèrent dynamiques, ça ne chôme pas lorsque ça glisse. Cependant, certaines tournures laissent de glace. Un manque d’audace contraint le trio à ne pas faire de hors piste et les cent cinquante riffs minimum n'apportent rien de réellement neuf à l’enveloppe math rock. Un effort certain de production a été réalisé. La couche enrobant cette musique qui, on le regrette, ne se calme jamais, possède ce côté naturel attachant de proximité. Et c’est également pour ça qu’au final, Passe Montagne plaît malgré tout. Le potentiel est là, et les incursions dans des domaines skiables originaux parviennent à ravir l’oreille. Cependant, trop de linéarité et un manque de prises d'écart laissent sur la faim. En même temps, en vingt minutes, ce ne peut-être que du grignotage…
  • Année: 2009
  • Label: Africantape

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir