:(
20 Février 2009

Trio

From Nowhere to Eternity

par Brendan Rogel
On a déjà vu maints et maints exercices jazz rock technique sortir sur disque. Quel pourrait donc être le distinguo de ces trois Suédois avec une scène aussi fertile ? Si le batteur Leif Fredriksson peut se targuer de posséder un CV de bonne figure pour avoir partagé la scène avec de grands noms comme Don Cherry ou Esbjörn Svensson, ses camarades plus confidentiels n'en demeurent pas moins bons techniquement. Pourtant, le propos est creux, l'originalité quasi inexistante, alors que ça prend un malin plaisir à jouer avec beaucoup de groove. Bien que Tobe Johanson ne possède pas une voix bien extraordinaire, il s'amuse comme un petit fou à accompagner ses propres soli de guitare, virant parfois à l'excès en premier plan – techniquement maîtrisé – de shredding à gogo. Et bien que les trente-six minutes vraiment homogènes s'écoutent fort bien d'un tenant, aussi funky que le groupe tente d'être, il en devient surtout déconcertant et passéiste à force d'imiter un rock des seventies sans prendre la peine d'y ajouter son propre grain de sel. Autant être franc, cet album reflète davantage une jam session enregistrée en studio. Une bonne initiative qui échoue par la logorrhée intempestive d'un groupe pourtant alléchant, mais sans propos avéré.
  • Année: 2008
  • Label: Autoproduction

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir