:)
09 Février 2009

Zombi

Spirit Animal

par Aleksandr Lézy
Un éléphant sur une pochette d’un album de Zombi… dans quel mauvais feuilleton nous sommes-nous embarqués ? Loin d’être surprenant, pourtant, le space-rock de ce duo américain est sûrement l’un des meilleurs voyages de ce début d’année. Après les incunables Cosmos (2004) puis Surface to Air (2006), encore meilleur que le précédent, Steve Moore et A.E Paterra remettent le couvert avec ce nouvel album, composé de cinq longs morceaux captivants aux allures de bande originale de film. Spirit Animal montre l’évolution assez fulgurante de ces deux musiciens touchés par une grâce impériale. Si les précédents disques avaient ce cachet si particulier d’univers cinématographique, ils n’en demeuraient pas moins, pour résumer grossièrement, une reformulation instrumentale de Rush mixé avec les ambiances cinématiques des vieux groupes de rock progressif italiens des années soixante-dix. Ce disque, quant à lui, perpétue l’omniprésence basse/batterie/claviers tout en commençant à se défaire de ses quelques influences majeures. La nouveauté réside dans l’ajout de quelques passages à la guitare remarquables, en particulier sur « Spirit Animal ». Les deux hommes composent tantôt seuls, tantôt à deux, avec des façons bien distinctes de procéder. On retrouve avec plaisir les changements de tempi à l’intérieur même des morceaux et cette richesse dans les superpositions de nappes. Il ne faut pas chercher en Zombi une multitude de variations, tout réside dans la proéminence d’un riff qui se développe parfois pendant près de vingt minutes, comme sur le gigantesque « Through Time ». Plus posé et moins agressif dans la lourdeur des lignes de basse que Surface to Air, ce nouvel essai s’adresse aux amateurs de musique fournie en sons synthétiques mais également en spatialité absorbante. Un véritable travail d'orfèvre qui constitue la belle surprise de ce début d’année !
  • Année: 2009
  • Label: Relapse Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir