:|
28 Novembre 2008

7 Steps to the Green Door

Step in 2 My World

par Jérôme Walczak
Les premières impressions musicales sont rarement trompeuses : en écoutant cet étonnant patchwork musical, deux mots viennent immédiatement à l'esprut : « érudition » et « désordre ». Les Allemands en sont à leur deuxième album et suivent tant bien que mal le même filon depuis The Puzzle (2006), au titre si significatif : balayer l’ensemble des ambiances qu’un album de rock néo-progressif est capable de visiter, sans l’ombre d’une construction. De très bonnes trouvailles parsèment ce disque, de vrais claviers qui giclent sans pudeur, des clins d’œil séduisants et bien annoncés vers le hardcore mais également des moments plus ennuyeux, en l'occurrence lorsque les musiciens s’enferrent de manière trop insistante dans le jazz. Ces dernières plages sont bien trop longues ! Les mélodies sont prévisibles, des instruments à vent certes de bonne facture, mais qui n’ébranlent pas le chaland outre mesure, tant l'ensemble sent le réchauffé. La tendance encyclopédiste qui se dégage de cette (longue) œuvre finit donc par devenir lassante alors que les assises semblaient pourtant saines et solides. Finalement, c’est un peu comme si étaient réunis dans le même studio Mostly Autumn, Frank Zappa et Clive Nolan. L’idée eut été bonne si elle eut été mieux réfléchie. Ainsi, deux années pour composer et enregistrer auront sans nul doute été donc insuffisantes. L’audace est une grande qualité artistique, la technique l’est tout autant, et Seven Steps to the Green Door ne manque ni de l’une, ni de l’autre. Ne serait-ce que par curiosité, on peut se satisfaire de ce bon travail, mais il n’en reste pas moins qu’il est aussi proche d’un grand album de prog'qu’un exercice du Bled l’est de Gérard de Nerval : les mots sont les mêmes, il manque simplement d'un peu de magie, d'un souffle... Tout n’est pas perdu, souhaitons leur bonne chance pour la suite !
  • Année: 2008
  • Label: ProgRock Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir