:|
14 Octobre 2008

Darling Freakhead

All Alone, with Nothing to Do

par Aleksandr Lézy
Derrière ce pseudonyme aux allures de pervers sexuel se cache Mick Runolfsson, le guitariste des Stolen Babies. Bien avant qu’il n'intègre le groupe, le bonhomme composait déjà et de son incroyable boîte à musique est sorti ce disque en nombre très confidentiel. Il est temps de rendre hommage à ce travail qu’il nous a confié personnellement. Tout est composé, arrangé et joué par Mick dans sa quasi intégralité. A la manière d’un Frank Zappa des temps modernes, il se moque de ce qui l’entoure à travers des textes hilarants, narré ou chanté dans un style grunge. Les morceaux s'illustrent tels de gros patchworks, passant d’une idée à une autre dans divers styles : punk, alternatif, grind et metal. Mick est soit très atteint du bulbe, soit complètement drogué aux champignons hallucinogènes tant sa capacité au délire transpire. Les petites phrases cachées dans le livret ou tout simplement les titres des chansons le prouvent. Un album signé d'un plaisir personnel que l’artiste de San Francisco a voulu se procurer, sans prétention, tirant du brouillon des idées plus ou mois bonnes. La production est sale mais fidèle à ce projet qui surprend. Cet homme est un preux chevalier au service de l’art musical, impliqué et passionné de culture contemporaine et qui, sous son heaume, dévoile une face cachée de sa personnalité, sous les traits d'une oeuvre au titre dépressif et aux arrangements frénétiques.
  • Année: 1998
  • Label: Noband Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir