:|
26 Avril 2008

Signs of One

Innerlands

par Dan Tordjman
On pourrait presque comparer le dossier Signs Of One à un élève d’école doué mais qui ne cherche pas forcément à se hisser vers le haut ; le syndrome parfait du « peut mieux faire » en quelque sorte. Car les Canadiens mélangent de bonnes influences à la croisée des chemins, entre pop progressive qui rappele A.C.T. , musique classique et metal. A noter que le groupe présente ses influences comme Rush, Arena, Ayreon, ou Marillion.

On tient là le bon élève a priori car les copies qu’il rend sont plutôt bonnes à l’instar de « Confusion », « Rainbow Eyes » ou encore « Wise Man » et son solo de guitare est très réussi. Citons également des harmonies vocales judicieuses et un dernier bon point pour le concept évoqué dans l’album, tournant autour de l’introspection et ses faces cachées.

N’oublions pas néanmoins la mention « peut mieux faire ». Car il subsiste hélas par endroits un laisser-aller et un manque d’audace que le groupe mériterait de creuser davantage. A l’écoute de « I », on pense irrémédiablement à Arjen Lucassen et malheureusement, n’est pas le géant Batave qui veut, malgré la volonté de présenter de bonnes orchestrations. Il subsiste également un dernier point crucial à propos de la production qui manque singulièrement de relief. Autant de carences que Signs Of One devra corriger pour sa prochaine copie. Les idées sont là, c’est indéniable, mais elles demandent à être mieux mises en valeur.
  • Année: 2007
  • Label: Unicorn Digital

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir