:|
27 Mars 2013

X-Panda

Flight Of Fancy

par Pierre Wawrzyniak

A l'heure ou l'on trouve du cheval dans nos sacro-saintes lasagnes au bœuf surgelées, on ne sera pas surpris d'apprendre que l'industrie du disque injecte du panda dans ses productions sonores. X-Panda est un quartet scandinave jeune et frétillant qui officie aux frontières entre le rock progressif , le jazz fusion et le metal.

S'appropriant sans complexes les stéréotypes kitsch qui polluent le vocabulaire progressif, le mammifère arrive à composer une musique épique où les claviers jouent le rôle d'un orchestre et les guitares s'emportent sur des solis de guitar-hero maitrisés. Le résultat est digne d'écoutes répétées et permet de voyager intérieurement dans des terres légendaires peuplées d'êtres et de concepts hérités de la science fiction et de l'heroic fantasy.

Techniquement, la maîtrise de nos quatre jeunots est saisissante. Sans pour autant repousser les frontières de la technique, Flight Of Fancy n'a rien à envier aux plus grosses productions du genre en terme de mixage et de jeu. Ce sont particulièrement les incursions, de haute volées, dans le jazz fusion à la Allan Holdsworth, Tribal Tech et Pat Metheny qui élèvent la musique au delà des carcans du progressif trop souvent replié sur lui même. On saluera le travail de la section rythmique, à bien des égards bluffant de professionnalisme.

Flight Of Fancy reste cependant un premier album imparfait, porté par cinquante pour cents de compositions abouties et desservies en revanche par une seconde moitié où le groupe se laisse griser par sa technique et son son. Loin d'être désagréable, ce second lot empêche cette production d'être la claque totale qu'elle aurait pu représenter. Nul doute que ce problème, tout a fait pardonnable pour un premier jet, sera réglé par la suite, que l'on est en droit d'attendre avec impatience.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir