:)
13 Janvier 2012

Opposite Day

Reindeer Flotilla

par Jean-Philippe Haas

La scène texane rock/metal progressive, aussi restreinte soit-elle, est sans doute l’une des plus innovantes actuellement, avec des groupes aussi différents qu’Opposite Day, Shaolin Death Squad ou Invincible Czars. Tous ces larrons se connaissent, se croisent sur scène, s’influencent mutuellement. Présent dans nos pages depuis Fictional Biology, le trio originaire d’Austin a depuis une décennie développé un rock inédit, gorgé d’humour, à la fois incisif, direct et néanmoins imprévisible et sophistiqué.

Fidèle au véritable esprit du rock progressif, Opposite Day change aujourd’hui son fusil d’épaule et se lance dans la bande originale de film. Entièrement instrumental, Reindeer Flotilla illustre ainsi la dernière heure du Tron original de 1982 (la minute geek : Google nous apprend que Reindeer Flotilla est un mot de passe utilisé dans le film par le héros Kevin Flynn). Trente-sept titres d’une demi minute à presque six minutes composent ce disque où l’immédiateté et la concision du rock télescopent des plages moins compactes, plus aériennes, voire complètement électroniques. Si on reconnaît assez distinctement la patte des Texans, notamment au niveau de la guitare très présente de Sam Arnold, l’album contient une instrumentation plus riche qu’ordinairement : claviers et effets de toutes sortes, vibraphone, marimba et saxophone (ce dernier par Leila Heinley d’Invincible Czars). Résultat : une myriade de genres se croisent au milieu de cette « flottille de rennes ». Pêle-mêle et au hasard : le funk de « Les naufragés », le jazz-rock de « A Dark Ship Proceeds », l’electro-ambient de « Special Function Register », les cousins « What Have You's » et « The Gladiators » de Faith No More/Etradasphere, le heavy metal galopant de « Fight To The Finish » et presque tout cela réuni sur le final « Reindeer Flotilla Medley » ! La production constitue un autre point remarquable : Opposite Day relève le défi de conjuguer un son « live » avec les impératifs sonores d’un film marqué par son époque.

Très dense, Reindeer Flotilla est clairement le moins accessible des albums d’Opposite Day. C’est aussi certainement celui qui réservera les plus belles surprises au fil des écoutes.

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir