:(
06 Décembre 2011

Gazpacho

London

par Renaud Besse Bourdier

Kscope est l’un de ces labels qui permettent au public des musiques progressives de découvrir certaines perles rares ; sans parler d’Anathema ou de l’univers Steven Wilson, on leur doit l’excellent Lunatic Soul, projet solo de Mariuz Duda, le dernier album des Norvégiens d’Ulver, ou encore North Atlantic Oscillation, petite bande britannique plutôt prometteuse.

Malheureusement, ce n’est pas le cas de cet album live de Gazpacho enregistré à Londres devant un public assez réduit. Pourtant, le premier titre, à mi-chemin entre Richard Barbieri et Godspeed You ! Black Emperor, laissait suggérer un bon moment à passer, mais la suite n’est qu’une succession de morceaux alternant de manière systématique, deux heures durant, riffs énergiques et mélodies aériennes qui ne titillent franchement pas l’oreille.

C’est d’autant plus dommage que la plupart des morceaux, tirés des trois derniers albums de Gazpacho (mais surtout du dernier, Missa Atropos, sorti chez Kscope) sont en fait franchement bons. Mais la prise de son du concert est tellement abominable que toutes les subtilités et variations n’ont que très peu d’effets sur l’auditeur. L’écart entre le son studio du groupe et celui de cet enregistrement forme un véritable fossé, qui ne sera pas comblé par la voix du chanteur ; sans les multiples effets de réverbération, delay et autres, elle perd tout intérêt et devient même assez irritante par moments.

Cette excursion londonienne est donc une vraie déception pour ceux qui ont apprécié les albums studio de Gazpacho (la qualité musicale indéniable du groupe transparaît malgré tout par instants sur ce live, notamment dans les quinze dernières minutes) ; pour les autres, on ne pourra que leur conseiller de passer leur chemin.

Commentaires 

#1 StevCals 14-11-2019 10:22
Propecia Cost Availability Purchase Cialis 5mg Meridia Propecia cheapest cialis Donepezil Without A Prescrib Cytotec Prix
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir