:|
05 Décembre 2007

Thought Chamber

Angular Perceptions

par Dan Tordjman
On en parlait depuis longtemps de cette réunion de fines gachettes du progressif, réunies sous le nom de code Thought Chamber. A l’origine de ce projet figure le guitariste Michael Harris, qui a su débaucher le temps d’un album, Ted Leonard, LA voix d’Enchant. Les autres camarades de jeu d’Harris sont certes moins médiatisés, mais ils maîtrisent tout aussi bien leur art.

Dès les premières secondes de « Premonition », on ne peut s’empêcher de penser que la comparaison avec Dream Theater est évidente. Les rythmiques alambiquées, la guitare mélodique d’Harris sur fond de mesures impaires... on prie que ce sentiment disparaisse rapidement mais rien n’y fait, l’esprit du Théâtre Onirique, ses Images et ses Mots sont bien présents, malgré toute l’abstraction possible. Une légère accentuation heavy et quelques passages jazzy – permettant au passage d’admirer la finesse des musiciens – rend le potage moins indigeste. Dès lors, difficile de sortir un titre du lot tant la cohésion de l’album est grande.

Thought Chamber souhaite en mettre plein la vue avec des prouesses instrumentales. A part « Sacred Treasure », pour son refrain facilement mémorisable et « A Legend’s Avalon » pour ses mélodies, les autres perceptions angulaires nagent au même niveau… soit un poil en dessous, même si le grain de folie de l’instrumental « Mr. Qwinkle’s Therapy » ravira les mordus d’instrumentaux tordus à souhaits, ainsi que les fans du grand Ted, toujours aussi impeccable donc Thought Chamber représente un bol d'air frais en attendant qu'Enchant se décide à faire rugir le moteur à nouveau.

Si les amateurs de technique sont les premiers visés par ce disque, les néophytes gagneraient à découvrir un groupe tordu dans ses structures et très lourd dans ses riffs. Mais quelques grammes de finesse dans ce groupe de brutes ne font jamais de mal, comme en témoigne l'arabisant « Silent Shore », qui contraste avec les bourrasques « Mr. Qwinkle’s Therapy » et « Accidently on Purpose », où les protagonistes se lâchent totalement. Cependant, Angular Perceptions n'est pas un disque à mettre entre toutes les mains, car nombreux seraient ceux décontenancés par les déluges de notes. Un tube d'aspirine posé à coté de votre platine pourrait être salutaire.

  • Année: 2007
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir