:)
29 Mars 2011

Jolly

The Audio Guide To Happiness Part I

par Dan Tordjman

Jolly avait constitué une belle surprise, il y a deux ans, lors de la sortie de 46 minutes and 12 seconds of Music. Ce côté lugubre et malsain mais paradoxalement agréable pour les oreilles avait séduit bon nombre d'auditeurs.

Fort de cet engouement, le gang de New-York revient avec son deuxième effort The Audio Guide To Happiness Part I. Avec un blase aussi délicieux, on pourrait penser qu'Anadale et sa clique ont entr'aperçu la lumière, composé de nouveaux hymnes à l’amour, parlant de gens heureux et louant les ours des bois. Que nenni ! Ce Guide s’enfonce encore un peu plus dans les ténèbres. On y entend l'esprit de Tool et Porcupine Tree déjà présents sur 46.12 mais également l’influence de Meshuggah, Muse ou encore Riverside (notamment sur "Where's Everything's Perfect").

Mais alors, quelle est cette matière constituant la substantielle moelle de Jolly et qui le rend si attirant ? Probablement cette capacité à mélanger noirceur et lourdeur d'un côté, puissance, efficacité et concision de l'autre. Les parties instrumentales ont beau être courtes, elles n'en restent pas moins tranchantes et intenses.

The Audio Guide To Happiness part I est un disque terriblement dense, compact et consistant, s'inscrivant dans la droite lignée de son prédécesseur. Il confirme tout le bien pensé à l'écoute de 46.12 et présente Jolly comme une valeur sure. Le second volet à venir de ce Guide constitue déjà une arlésienne. A suivre de très près. Comment ? Ce n'est pas déjà fait ? Mais que diable attendez-vous ?

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir