:)
10 Mars 2006

Clara Ponty

Mirror Of Truth

par Dan Tordjman
Cette chronique sort un peu de l’ordinaire. Pas question de mesures asymétriques ni de morceaux aux structures complexes. Juste un ange à son piano accompagné par un contrebassiste, un guitariste et un percussionniste.

Clara Ponty en est à son troisième album. La maturité qui se dégage de ses disques est tout bonnement hallucinante. Piochant avec habileté dans le jazz, le classique et le New Age, la fille de l’illustre Jean-Luc Ponty montre que le talent est héréditaire. Du titre éponyme à « The Last Romantics », la belle montre qu’elle n’est pas prisonnière d’un seul style et qu’elle possède ainsi plusieurs touches à son piano.

Mirror Of Truth est vraiment une œuvre délicate ; comment apprécier un tel disque ? Très simple : un canapé, une bougie et une lumière tamisée suffisent à ce que « Glimpes of Paradise » fasse fermer les yeux, esquisser un sourire et vous emmènent dans des mondes merveilleux, celui d’« Atlantis » ou de « In Quest of New Horizons ». Quant à la sagesse, Clara Ponty la tutoie à travers « The Paths of Wisdom » et le voyage s’achève comme il a commencé : en toute « Serenity ».

Un album fin, racé, subtile et délicat à l’image de sa génitrice qui a même invité son violoniste de père sur trois morceaux, Mirror Of Truth impose une réflexion : la vérité est-elle ailleurs ? Il est bien impossible de répondre. En revanche, la beauté, elle, est bien présente et pour la musique, c’est amplement suffisant. Qu’il est parfois bon de rompre avec nos racines et de s’aérer l’esprit.
  • Année: 2005
  • Label: Eden Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir