:(
13 Juin 2005

Amon Düül II

Vortex

par Greg Filibert
En 1981, Amon Düül II se reforme sous l’impulsion du guitariste Chris Karrer. Vortex voit donc le jour, trois ans après le médiocre Only Human. Las ! Les Allemands continuent de s’enfoncer dans les méandres de la médiocrité, virevoltant entre pop rock basique et variété avariée.

Et ça commence très mal avec l’instrumental « Vortex », d’une pauvreté navrante et qui ne développe aucun thème musical solide. « Holy West » redresse légèrement la barre, mais son vieux rock seventies s’essouffle beaucoup trop rapidement. La suite ne s’améliore guère, entre le yessien mais famélique « Wings Of The Wind » ou le très teuton « Das Gestern Ist Das Heute Von Morgen », il n’y a rien qui puisse susciter le moindre intérêt. La palme revient à « Mona », titre naïf et irritant qui donnera assurément des allergies aux réfractaires de Roxy Music. On retrouve quelques vestiges de la période psyché sur l’exécrable « Die 7 Fetten Jahre », ou encore sur les interminables bonus « Whatever » (et sa voix detunée) et « (Ras) Putin In Der Badewanne ». Côté production, le tout sonne très daté et synthétique.

Musiciens fatigués, compositions poussiéreuses aux mélodies indigentes, production périmée, tel est le sinistre constat qui vient à l’esprit après écoute de l’objet. On évitera sans peine d’être emporté par ce tourbillon de platitude qu’est Vortex, véritable échec artistique et commercial en son temps. Les rois du kraut rock étaient bien morts, et on aurait mieux fait de les laisser sous terre !
  • Année: 1981
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir