:|
11 Mai 2005

Kaipa

Mindrevolutions

par Justin Poolers
Kaipa, ressemble-t-il aux Flower Kings ? Noooon, ce serait plutôt l’inverse ! Roine Stolt, guitariste et grand manitou des Rois des fleurs, a en effet intégré le groupe en 1974, c’est à dire dès ses débuts, alors qu’il n’avait que dix-sept ans ! les musiciens se séparent en 1982, pour revenir vingt ans plus tard avec l’album Notes From The Past , Hans Lundin et Roine Stolt tenant à nouveau la barre de ce navire resurgi du fond des abysses.
Mindrevolutions est le troisième volet de cette nouvelle histoire, moderne tentative de faire revivre cette musique tant inspirée du passé…

Si Notes From The Past avait su séduire par ses idées fortes et son idéologie proche des années soixante-dix et ce malgré quelques imperfections, l’album suivant – Keyholder - avait enfoncé le clou, sans forcément aller au delà du style déjà proposé. Ce deuxième essai avait rassuré les amateurs quant aux possibilités du groupe, et montrait que les « vieux » avaient toujours la flamme. Mindrevolutions va dans le même sens. Créant un monde sonore très personnel, bien qu’inspiré largement des œuvres de Yes, Kaipa délivre une musique pouvant générer des réactions extrêmes. Cela tient juste à un fil : on rentre dans leur univers ou non, un peu comme pour les Flower Kings d’ailleurs…

Et la tâche n’est pas aisée ! Encore plus touffu que les deux précédents, ce disque est une montagne aux parois lisses, sans repère ni prise, et on doit l’attaquer de front à maintes reprises avant d’espérer arriver en haut ! Jugez plutôt : soixante-quinze minutes et dix titres dont un couvrant le tiers de l’album ! De quoi se perdre en route. Si l’acquéreur veut rentabiliser son achat, il devra donc prévoir du temps et du courage avant de s’atteler à l’écoute du pavé. Mais le bonheur sera sans doute au rendez vous, pour peu qu’il soit (l’acquéreur…) sensible aux riches harmonies et aux débauches de mélodies. Certes, elles ne sont pas toutes très fraîches (les mélodies cette fois !), ni très accrocheuses, mais au moins on en a pour son argent. Pour être plus précis, il faut signaler que le jazz fusion est bien plus présent dans ce disque que par le passé, et que la chanteuse Aleena intervient beaucoup plus souvent. Elle a d’ailleurs fait des progrès ! On notera aussi quelques titres assez originaux pour Kaipa : « A Pair of Sunbeams », « Last Free Indian », le reste se rapprochant grandement de ce que nous proposaient Notes From the Past ou Keyholder.

Le principal défaut de ce disque, c’est d’être long, trop long…Les idées les plus fortes restent noyées dans les soli (bravo à Roine, en passant) et les progressions à n’en plus finir. Les mélodies semblent au bout du compte toutes sorties de la même usine, et ne comptez pas en comprendre le sens avant cinq écoutes ! Ce Mindrevolutions n’a rien de direct, rien de facile, mais ce pourra être une grande qualité pour certains, d’autant que cela augure de longues heures d’écoute ! Beaucoup de travail en tout cas, pour les créateurs et les auditeurs !
  • Année: 2005
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir