:|
13 Janvier 2005

Cast

Nimbus

par Aleksandr Lézy
Cast est ce groupe mexicain dont les membres organisent le BAJAProg festival. Ce groupe délivre aussi régulièrement depuis bon nombre d'années déjà, des oeuvres aux couleurs venues d'ailleurs. Douzième disque studio sans parler des lives, Nimbus apparaît d'ores et déjà comme un album complet au regard du nombre de morceaux qu’il contient et de sa durée : soixante dix neuf minutes et deux secondes !

Nimbus se compose de plusieurs parties : les dix premières pistes correspondent à un concept ou opéra rock - d'après son interprétation sur scène, suivies d'une chanson en deux parties « Un Siglo de Invierno », et de quelques morceaux indépendants.
Ce sont ces treize premiers titres qui retiennent le plus l’attention, comme par exemple ce long « Ladrona de Sueños » (« voleur de rêves »), principal morceau de l'album. Cast, en épaississant ses riffs, musclés et bien saturés et largement soutenus par la section rythmique, devient un groupe de rock progressif symphonique désormais heavy. L'arrivée de nouveaux musiciens plus jeunes a sans nul doute initié cette évolution. La voix espagnole, suave et théâtrale, les synthétiseurs et instruments à vent permettent de calmer la machine. Ne nous affolons pas, Cast, né en 1978, n'est pas devenu un groupe de metal au sens propre, mais a simplement voulu incorporer dans sa musique de nouveaux éléments, un second souffle. La remise en question à cette période de sa carrière ne peut qu'être salué.

« Ladrona de Sueños » est donc frais, alternant passages jazz, calmes et mélancoliques ou plus lourds tout en gardant un esprit rock. Sombre au commencement grâce l'emploi de gammes mineures, le titre progresse vers un esprit plus majeur amenant un peu plus de gaîté. Cette longue suite contient son lot de magnifiques mélodies comme « 911 » par exemple ou « Volando en uno Mismo » dansant et sautillant, et réussit pleinement à satisfaire l'auditeur par sa diversité.

Deux morceaux supplémentaires réussissent encore à attirer l’oreille par leur goût, différent du reste. « Un Siglo de Invierno », en deux parties et totalement instrumental, représente le morceau de metal progressif de l'album, un peu maladroit dans le mélange des riffs et des sons, néanmoins. Les enchaînements et soli de guitares, flûtes et synthétiseurs possèdent une crédibilité qu'on ne peut certes nier, mais l’écoute peut entraîner une certaine circonspection si l’on est plus amateur d'un genre (rock ou metal) que d'un autre. Quant au morceau « En la Cueva y el Bosque », typiquement néo progressif, calme et doux, l'originalité vient du chant nahuatl, idiome des natifs des colonies espagnoles à l'époque des conquêtes. Le texte s’inspire des chansons que les indigènes vouaient aux Dieux à l'intérieur des temples.

Cast ne se compose pas d'amateurs. Cependant, les moyens mis en œuvre en termes de production pour montrer leur professionnalisme, ne mettent pas en valeur les talents qu'ils possèdent. On dénoncera de ce fait le défaut majeur de la formation : un manque réel dans le rendu du son. Nimbus mérite néanmoins largement l’écoute.
  • Année: 2004
  • Label: Musea

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir