:)
13 Juillet 2004

Freak Guitar

The Road Less Traveled

par Greg Filibert
Les familiers du trio scandinave Freak Kitchen connaissent bien son leader/chanteur/guitariste Mattias IA Eklundh. Le voici donc pour le deuxième fois dans l’aventure en solo (sans compter Mr Libido), en livrant son nouvel album, The Road Less Traveled.

Dans la continuité du précédent Freak Guitar, ce nouveau disque propose une musique instrumentale où, bien évidemment, la guitare de Mattias est à l’honneur. Le doux parfum d’un The Adventures Of Bumblefoot (Ron Thal) ou d’un Flexable (Steve Vai) conjugué aux délires du Suédois donne encore une fois une œuvre originale et psychédélique. Par rapport à son prédécesseur, The Road Less Traveled offre de nombreuses compositions un peu plus travaillées, débordant d’idées audacieuses et – souvent – farfelues du guitar-hero. Après les facéties du vibromasseur, place à celles de l’imprimante informatique qui donne le rythme de « Print This ! », ou encore celles de la guitare sans corde (« No Strings Attached ») ! On retrouve des titres n’excédant pas les deux minutes et de qualité très variable, du trépidant « The Battle of Bob » aux ineptes « Toxic Donald » et « Toxic Mickey », en passant par l’excellent « Ketchup Is A Vegetable ».
Trois reprises viennent compléter le tableau, dont le tube « Smoke On The Water » dans une version sous acide un poil fatigante à écouter. Le très « cool » « Happy Hour », seul titre chanté du disque et digne d’une bonne face B de l’éponyme Freak Kitchen, vient à point nommé pour permettre à l’auditeur de souffler. Car il est tout de même difficile pour le néophyte de parcourir d’une traite ce The Road Less Traveled. Eklundh utilise plus que jamais les harmoniques stridentes et autres effets dont il raffole, se reposant la plupart du temps sur ces artifices, au détriment d’un phrasé guitare réellement consistant (« Insert Coin »). Bien sûr, il reste moult soli admirables à se mettre sous la dent ! Et comme en témoignent « Father » et « The Woman In Seat 27A » (qui font d’ailleurs écho à « The Grey Mat Of Compromise » et « Time To Breathe » du premier Freak Guitar), le bonhomme peut très bien faire dans la simplicité.

Est-il besoin de le rappeler, Mattias IA Eklundh figure parmi les guitaristes les plus talentueux de sa génération. S’il l’on peut parfois émettre des réserves sur l’extravagance de son jeu et sur l’intérêt de certains titres, The Road Less Traveled comblera les amateurs de guitare instrumentale, d’autant plus que les bons albums du genre demeurent rares aujourd’hui.
  • Année: 2004
  • Label: NTS

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir