:|
23 Février 2004

Prototype

Trinity

par Julien Negro
Bien que distribué récemment par Massacre Records, Trinity est sorti initialement il y a quelques années. Ce n’était alors pas un coup d’essai pour Prototype qui affichait déjà à son actif quelques mini-albums. La formation est d’ailleurs ce que l’on pourrait appeler un groupe “international”, avec à son bord un chanteur-guitariste parisien (si si !) et un batteur australien, arrivé après l’enregistrement du disque. L’expérience des quatre messieurs se ressent particulièrement dans la production, réalisée par leurs soins et ne souffrant d’aucune critique. Elle sert à tout à fait bien le mélange assez original de thrash moderne et de metal progressif plus classique que propose Prototype sur près d’une heure.

Bien qu’originale dans sa démarche, la musique de Prototype n’est pas exempte de références : on retiendra plus précisément Nevermore ou Forbidden pour les rythmiques incisives et les ruptures en finesse (“Live a lie”), Iced Earth ou Metallica pour l’approche du son et notamment celui des guitares (“Utopia”) ou encore la scène néo-metal pour les intonations vocales. En tendant l’oreille, l’auditeur averti repèrera également l’influence de Dream Theater pour les mélodies ou de Death qui est une source d’inspiration aussi bien pour les passages acoustiques (“Pure”) que pour ceux plus agressifs où la distorsion règne en maîtresse (“By breeze”).
Malgré tout cela, Prototype ne donne pas dans le plagiat pur et simple, et insuffle à ses compositions une énergie vraiment particulière, grâce notamment à une section rythmique puissante et précise à la fois. Le batteur semble en difficulté sur certains enchaînements, rendant ces passages un peu poussifs. Cela ne nuit cependant pas réellement à la cohésion des titres qui bénéficient par ailleurs de constructions peu courantes pour le style : les riffs à tiroirs, mesures asymétriques, etc. rafraîchissent plutôt.

Si Nevermore fait bien mieux en termes de modernité et de soli, ou que Forbidden semblait bien plus complexe et original, Prototype n’en reste pas moins une valeur montante de cette scène thrash progressive qui ne compte pas autant d’élèves talentueux qu’on le souhaiterait. A défaut de découvrir un groupe ultra novateur, vous trouverez avec Trinity un album qui a su synthétiser deux courants musicaux prompts à la fusion.
  • Année: 2004
  • Label: Massacre Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir