:|
09 Octobre 2002

Planet X

Moonbabies

par Julien Negro
Après un Universe à la technique irréprochable mais d’une froideur par moments trop clinique, Derek Sherinian, capitaine du vaisseau PLANET X, se devait de rectifier un peu la trajectoire. C’est chose faite avec ce Moonbabies qui se révèle bien plus convaincant que son prédécesseur. Au menu, un jazz-rock progressif de haute volée, teinté de métal et à la production irréprochable. On ne pouvait attendre moins en associant les performances du trio Sherinian/MacAlpine/Donati au savoir-faire d’un Simon Phillips toujours aussi efficace aux manettes. Premier changement notable : les compositions sont moins chargées. Derek nous livre en effet ici des titres plus inhabituels, plus accessibles, tels que l’étrange "Ataraxia" ou encore "Digital vertigo". Attention, tout de même, le style auquel nous avaient habitué Sherinian et Donati sur Planet X ou Universe est toujours présent (patterns de batterie typiques du surdoué australien, qui n’hésite pas à utiliser ses fameux et impressionnants roulements de grosses-caisses, plans guitares/claviers typiques de ce que peut faire Sherinian en solo, …) et le niveau technique frôle parfois de peu la démonstration gratuite : "Moonbabies", "The noble savage" ou "Ignotus per ignotium" auraient très bien pu figurer sur les trois premières galettes solo de Sherinian. Autre changement intéressant, la participation plus flagrante des bassistes de session enrôlés pour l’occasion. On retrouve ainsi Tom Kennedy, déjà présent sur Universe, Jimmy Johnson, que les amateurs de jazz-rock connaissent pour ses collaborations avec Allan Holdsworth (et qui avait également pris part à Inertia, deuxième album de Sherinian, avec Zakk Wylde et Steve Lukather) et Billy Sheehan, qu’il est inutile de présenter. Place leur est cette fois laissée pour déployer leurs talents respectifs.

Finalement, Moonbabies se révèle pour l’instant être le disque le plus accessible et peut-être le plus intéressant des albums de Sherinian et Planet X pour les amateurs de prog qui avaient délaissé le live récemment sorti, celui-ci souffrant d’un manque de spontanéité par rapport aux versions originales malgré une superbe exécution du génial "Atlantis" avec MacAlpine aux guitares. Parfois un peu difficile à appréhender, Moonbabies se révèle fort intéressant si l’on prend le temps de s’y plonger…
  • Année: 2002
  • Label: InsideOut Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir