:(
01 Octobre 2002

Tomorrow's Eve

The Unexpected World

par Fanny Layani
Ce jeune quintette allemand, formé en 1998, avance avec The Unexpected World un pion d’un poids honorable sur le vaste échiquier du metal progressif teutonisant. Pompeusement propulsé par la biographie du label au rang d’un Vanden Plas ou d’un Superior, Tomorrow’s Eve paraît plus proche d’un Ivory Tower, tant stylistiquement qu’en ce qui concerne l’originalité de la formule.

Cela signifie en bref du bon et du moins bon, au service d’une musique bien ficelée mais sans grande originalité, et qui parfois devient lassante malgré la courte durée de l’album. Comme souvent, le cap du cinquième ou sixième titre est fatal à l’auditeur en quête de diversité.
Au menu du bon, un chanteur typiquement allemand, à la voix relativement aiguë, plutôt "lourde" et au vibrato parfois intempestif, des guitares grassouillettes, des rythmiques fouillées sans être complexes, et des claviers faisant preuve de quelques bonnes idées, là encore sans être réellement originales. Les compositions gardent toujours un minimum d’efficacité, et certains passages sont assez plaisants ("Success" et "Voyager"), alternant instrumentaux et lignes de voix plutôt efficaces sans être "acrobatiques". Un programme alléchant, somme toute.
Las, la carte du moins bon est chargée et l’addition finit salée : les paroles sont relativement mauvaises, jouant avec les clichés de la guerre intergalactique à la sauce écolo anti-nucléaire, et n’aident pas à se concentrer sur une musique dont la linéarité finit par lasser. De plus, le mixage très inégal brouille la compréhension dès que le matériau de base est un peu chargé, et la basse disparaît bien souvent, excepté dans les passages de guitare en son clair, et donne l’impression que le reste flotte, sans continuité harmonique, au-dessus de l’assise de batterie.

Il manque donc à ce groupe, comme à tous les seconds couteaux du metal progressif, tels Mercury Rising ou Mayadome, le "petit quelque chose" qui maintient l’attention tout au long de l’album, et qui fait qu’on en redemande. La musique de Tomorrow’s Eve dénote d’un réel savoir-faire mais une fois encore, sonne déjà entendue.
  • Année: 2001
  • Label: B.Mind Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir