:)
01 Octobre 2002

Fleurety

Department Of Apocalyptic A..

par Fanny Layani
Dans un registre à peu près aussi décalé que Xploding Plastix (Amateur Girlfriends Go Proskirt Agents), Fleurety, un autre duo venu du froid, est fondé sur le principe d’un concept délirant : Svein Egil Hatlevik (batterie, synthés et vocaux) et Alexander Nørdgaren (guitare) seraient deux agents d’une opération – nom de code : Fleurety – d’infiltration des milieux black metal norvégiens, visant à les détruire par des actions de subversion les rongeant de l’intérieur, et dont toute la carrière musicale ne serait que manipulation.

Proche de la démarche de groupes comme Arcturus et The Kovenant qui, tournant résolument le dos à un genre en pleine asphyxie, n’hésitent pas à aller chercher dans d’autres milieux un sang frais qui irriguerait leurs créations "nouvelle manière", Fleurety abandonne guitares crissantes, vocaux écorchés et batterie marteau-piqueur pour faire appel à une programmation électronique plus souple, des vocaux féminins plus proches de ceux que l’on trouve chez Aghora que des piaillements des demoiselles employées par les petits trublions de Cradle Of Filth et consorts, un saxophone et des riffs rappelant plus Cynic, sur "Face In A Fever" principalement, qu'Immortal !

Non content de mettre un sacré bazar dans les canons esthétiques du black de Norvège et d’ailleurs, Fleurety incite à la débauche certains de ses collègues : on trouve en effet, invités sur Department Of Apocalyptic Affairs, des pointures de la pépinière d’innovation en matière de metal bien sombre : Hellhammer et Maniac de Mayhem, Sverd, Garm et Knut d'Arcturus (et d'Ulver pour les deux derniers), des membres de Dodheimsgard, etc.

Moins lyrique qu’Arcturus, moins synthétique que The Kovenant et plus proche de Sean Reinert (Cynic) dans l’esprit, Fleurety livre avec ce deuxième album sept titres plus un bonus qui, faisant fi des frontières, feront à coup sûr enrager les étroits d’esprit et jubiler les autres ! C’est toujours un risque à prendre pour faire avancer les choses.
  • Année: 2000
  • Label: Supernal Music

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir