:|
24 Janvier 2004

Threshold

Critical Energy

par Dan Tordjman
Threshold sort enfin un véritable album live, et non un « mini » comme le Livedelica ou le confidentiel Concert In Paris, qu’on ne pouvait acquérir que sur le site du groupe.

Enregistré à Zoetermeer (Pays-Bas), Critical Energy présente Threshold en grande forme, et - ce n’est pas une surprise pour qui connaît leur travail - la paire de producteurs Karl Groom et Richard West n’a pas fait les choses à moitié en dotant ce disque d’un son énorme. Les guitares de Groom et de Nick Midson sont d’ailleurs à la fête sur des titres comme “Choices“, “Fragmentation“ ou “Long Way Home“.

Mais les guitaristes ne se distinguent pas seuls : Johanne James (batterie) et le bassiste Steve Anderson, intérimaire remplaçant Jon Jeary, sont d’une cohésion remarquable. Vu le gabarit du batteur (NdDan : à peine plus grand que mon collègue Greg Filibert) (NdRC : on lui a dit, je crois qu’il te cherche. On a bien fait ?), on ne soupçonnerait d’ailleurs pas un tel tigre dans son moteur. Richard West est toujours aussi à l’aise dans ses interventions et, paradoxalement, reste le plus discret des musiciens, se contentant de distiller ses soli de claviers et les chœurs. Quant à Andrew Mac Dermott, dont on a déjà vanté les qualités de vocaliste sur scène, il ne déroge pas à la règle, en passant toutes ses parties de chant avec une facilité et un talent de meneur manifeste, n’hésitant pas notamment à communiquer avec le public.

Aucun des classiques du groupe n’a été oublié sur ce double album : on retrouve “Light And Space“, “Long Way Home“, “Paradox“, “Sanity’s End“, mais aussi des titres moins habituels comme “Sunseeker“, “Clear“ ou “Life Flow“, présentés avec délicatesse dans des écrins unplugged du plus bel effet. Quelques grammes de finesse dans un concert de brutes ? On peut effectivement le penser !

Pour les inconditionnels du groupe, ce live est à acquérir rapidement. Pour les autres, ce ne sera qu’un album en public de plus, avec cette nuance donnant à Critical Energy les moyens de faire changer d’avis ceux qui n’ont vu jusque-là en Threshold qu’un ersatz de Dream Theater : son contenu, la qualité des interprétations et des musiciens ainsi que la production en font un bon produit sur lequel tout le monde peut se pencher.
  • Année: 2004
  • Label: InsideOut Music

Commentaires 

#1 live22 download 20-11-2018 18:04
There are legion ways to generate money blogging.
So a information writer who knows SEO extremely important.
Remember you don't say anything derogatory may possibly lead to legal boueux.
Citer
#2 ntc33 login 21-11-2018 08:52
Affiliate marketing is a challenging but rewarding
occupation. Visitors in many cases get annoyed that they can enjoy the experience of visiting your website and they just
leave. That increase your odds of being advertised.
Citer

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir