:(
04 Janvier 2011

65daysofstatic

We Were Exploding Anyway

par Jean-Daniel Kleisl
Avec leur quatrième publication en dix années d'existence, les Britanniques semblent tenir leur chance de sortir de leur statut de groupe culte et confidentiel. Après une tournée en 2008 en première partie de The Cure, le point de vue de 65daysofstatic s'est élargi, pour un propos plus populaire... Est-ce là un mal pour un bien ?

Présentés à leurs débuts comme une formation post-rock électronique à tendance expérimentale, les Anglais s'aventurent avec We Were Exploding Anyway vers une musique plus dansante et moins aérienne. Les beats électroniques de drum'n'bass massacrent tout sur leur passage, et si la volonté d'évolution est à saluer, il est difficile de ne pas rester perplexe devant un tel résultat. La texture recherchée des claviers est noyée sous un déluge rythmique affligé d'une production lourdingue, tous les potards sur dix.

Seules les deux compositions « chantées » sauvent le navire du naufrage : « Come to Me » avec la voix de Robert Smith utilisée quasiment comme un sample, et « Débutante », la seule pièce qui offre un tant soit peu de respiration. La déception artistique est à la hauteur du succès commercial que 65daysofstatic rencontrera indubitablement.    
  • Année: 2010
  • Label: Hassle Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir