:)
09 Février 2011

Kafka

Geografia

par Jean-Daniel Kleisl
Depuis la sortie de O il y a quatre ans, Kafka n'a pas chômé, loin s'en faut ! En 2007, les Auvergnats participent au très bon documentaire trop peu distribué La route est longue de Grégory Gomez et Alexis Magand. Après une nouvelle collaboration avec Nosfell en 2008, la formation compose la musique de Geografia pour la compagnie Kubilai Khan Investigation dirigée par le chorégraphe Krank Micheletti. Ce spectacle qui a débuté à la Biennale de Lyon tourne encore actuellement un peu partout en France.

Last but not least, le groupe se spécialise de plus en plus dans la création de musiques pour des festivals d'avant-garde, comme par exemple Return / à la source au festival des Musiques Démesurées avec le compositeur Benjamin de la Fuente l'année passé, et prochainement la création Akouariom, une investigation musicale pour quatorze musiciens autour de l'élément 0 en compagnie de l'ensemble Ars Nova et de Jonathan Pontier.

Les Français sont bien occupés et ont pu survivre au départ d'un de leurs éléments clé, le guitariste Clément Peyronnet. Le trio restant n'a pour autant pas abandonné son approche musicale influencée par King Crimson (« Idiot's Groove »). Celle-ci est néanmoins plus diffuse et évoquée que clairement affirmée. En effet, Kafka plonge plus souvent qu'à son tour dans des ambiances post-rock proches d'un Pink Floyd ou d'un Tortoise et développe en quelque sorte une bande originale de film des plus ambitieuses.

Malgré ses soixante-dix minutes, les pièces sont généralement d'une durée peu envahissante (six à sept minutes en moyenne), donnant l'impression d'une série de petits mouvements ou de plans séquence propres à un film. Parfois, la musique est tellement désincarnée qu'elle en perd ses repères mélodiques au profit de bruitages (« Rapt ») et synthétiques. En d'autres endroits, les tensions propres au Kafka des deux premiers albums reviennent au premier plan dans des tourmentes rythmiques hallucinantes (« Spirals »).

Difficile à classer, aventurier, Kafka a un parcours vraiment original. La production du disque est de plus excellente pour une musique très dynamique. Avec un album soutenant un spectacle mêlant son et chorégraphie, peut-être s'avère-t-il un poil trop gourmand sur la durée. Si l'esprit se doit de parfois voyager, Geografia sera un instrument idéal pour l'y aider. Du grand cinéma !
  • Année: 2011
  • Label: Pyromane Records

Poster un commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir